Sélectionner une page

Bonjour à toutes et à tous,

   voici un peu plus d’informations sur moi ainsi que sur les débuts de La Bougeotte 🙂

 

« Le sport, c’était ce qu’on n’expliquerait pas en classe, et devenait du coup si désirable. Un monde pour moi seul. Des mythes à enfourcher, à amplifier au creux de soi. Des silhouettes en noir et blanc, des phrases. La gloire et la tristesse.    Toute la vie devant pour aimer ça. »

Philippe Delerm, La Tranchée d’Arenberg et autres voluptés sportives.

 

Quand je relis cette citation, je me dis qu’elle résume exactement ce qui s’est passé durant mon enfance. J’étais super sage en classe, même trop sage puisque mes profs auraient aimé que je parle un peu plus…Mais l’endroit où je m’exprimais le mieux et continue de le faire, c’est sur un terrain de sport.

J’ai toujours été à l’aise dans une pratique sportive, dans mon élément. Et du sport, j’en ai fait ! En club, à l’école, dans mon jardin…judo, foot, hand, athlé, roller, bodyboard…etc. J’ai toujours aimé l’atmosphère et les sensations que me procurent le sport, j’en ai même ancrées en moi :

-ce lob au foot quand je jouais à la récré au primaire – dès que j’ai tiré, je savais que le ballon allait rentrer,

-la sensation de glisser sur une vague ou sur mes rollers,

-revenir d’un footing l’esprit plus léger que quand on a démarré,…

Je ne vais pas toutes les citer ici car elles sont nombreuses et je continue d’en trouver régulièrement !

 

Ce n’est pas que je n’aimais pas le reste mais le sport, c’est toujours ce que j’ai préféré, et quand on a une passion, il faut la garder donc je me suis naturellement dis que je travaillerais dans le domaine sportif.

 

Et 15 ans plus tard…me voilà à mettre des chaussettes en rayon dans un grand magasin de sport tout en me disant qu’il y a un problème…lol.

Attention, ne confondons pas, il y a des personnes à qui ce type de métier correspond mais moi, ce n’était pas vraiment mon idéal…

 

Un après-midi, lors d’une pause, je m’assois à la table d’une cafétéria et réfléchis : comment en suis-je arrivée là ? Pourquoi ai-je pris ce job ? La réponse est simple : pour manger et ne pas rien faire. Je sortais de la fac et venais de passer les 10 derniers mois à chercher un job qui correspondait au diplôme que je venais de valider.

J’ai eu l’opportunité de faire mes études dans un domaine qui me passionnais et ai pas mal de cordes à mon arc. J’ai enchaîné les années – en allant toujours vers ce qui me plaisait le plus : animation, management, gestion de projets/entreprise- et toujours en lien avec le sport. Mes diplômes, je les considère comme des passeports : on les a mais on ne s’en sert pas tous les jours non plus. Donc je me dis : pas de panique, il faut que tu continues à faire quelque chose que tu aimes et réfléchis…quel passeport as-tu envie d’utiliser ?

 

Et tout à coup, l’idée me frappe : et si je retournais sur le terrain ? Là ou je suis à l’aise, à animer des séances de sport ? Et avec quel public as-tu envie de travailler ? Il doit bien y avoir de la place pour moi car après tout, le sport peut se pratiquer tout au long d’une vie, de 3 à 77 ans…

 

Et là, re-tilt : et de 0 à 3 ans, il y a quoi ? Les enfants développent leur motricité mais la première expérience qu’ils font du sport c’est vers 6 ans…est-ce qu’il n’y aurait pas quelque chose à creuser ? Une place à prendre ?

 

Ce même après-midi, j’ai commencé à griffonner dans un petit carnet bleu un projet intitulé « Graines de sportifs », avec des idées d’éveil corporel et au sport pour les petits J

 

Par la suite, j’ai trouvé moult adresses mails, fait un questionnaire en ligne, et eu quelques réponses qui me disaient :

« Ce que vous voulez faire, les psychomotriciens le font déjà » ET :

« Ce que vous voulez faire, c’est pile ce que l’on attend ! »

Je vous laisse deviner quelle réponse j’ai gardé en mémoire …. 🙂

 

Six mois après, je lançais La Bougeotte et faisais une première séance dans une maison d’assistantes maternelles. Je m’y revois : l’arrivée avec ma petite voiture remplie de jeux, l’énergie des enfants, l’enthousiasme des plus grands, l’énorme sourire sur mon visage quand je suis repartie et une pensée : je veux que chaque séance soit comme celle-ci !

 

Aujourd’hui, La Bougeotte m’occupe à temps plein et j’en vis presque correctement. Je travaille localement avec des pros de la petite enfance géniaux qui me font confiance et veulent comme moi répondre au besoin de bouger des enfants.

 

Et La Bougeotte a envie d’aller plus loin, d’explorer partout, de s’adapter, de grandir !

De fil en aiguille, je teste des projets qui marchent ou pas, les peaufinent, et, comme sur un terrain de sport, j’apprends énormément tous les jours. J’ai beaucoup de reconnaissance et de gratitude pour les personnes qui me font confiance mais il me manque encore une chose, très importante et qui est inhérente au domaine sportif : le partage !

D’où l’idée de ce site internet, dédié à l’éveil et la motricité, afin de partager avec le plus grand nombre de personnes des infos, des idées, des réflexions, des séances.

 

Que vous soyez assistante maternelle, responsables de structures petite enfance, éducateurs, parents, animateurs prof…etc, j’espère que vous trouverez sur ce site un contenu inspirant, qui vous donnera de nouvelles idées et vous motivera encore plus afin de proposer aux enfants des activités adaptées à leurs besoins et qu’ils prennent plaisir à faire.

 

Au plaisir d’échanger bientôt avec vous, 🙂

Ophélie